Pour une expérience de navigation complète, veuillez activer JavaScript dans votre navigateur.
Les artisans filmeurs associés contact@artisansfilmeurs.fr 18 place Fareham // 56000 VANNES Tel : 02 97 01 36 11
AF_LOGO_NB.jpg
AccueilL'associationL'équipeNos actionsNous rejoindreNos partenairesProgrammationProgrammation 2016Programmation mars 2016Programmation avril/ mai 2016Programmation septembre/ octobre 2016Programmation novembre/décembre 2016Programmation 2015Programmation février/avrilProgrammation mai/juinProgrammation septembre/octobreProgrammation novembre/décembreProgrammation 2014Programmation février/avrilProgrammation mai/juinProgrammation sept/octobreProgrammation novembre/décembreProgrammation 2013Programmation 2012Programmation 2011Vue[s] d'ensemble[s]Rencontres architecturalesProgrammation en détailAvec Vues (festival cinéma et architecture)PrésentationProgrammation JeudiProgrammation VendrediProgrammation SamediProgrammation DimancheContacts/infosAteliersWebdocumentairesFilms d'atelierLiensContact
AF_LOGO_NB.jpg
Novembre / décembre 2013
Jeudi 5 décembre. 20h30 et 22h (selon affluence) au Trussac Café VIES METALLIQUES de Henry Colomer. 2013. France. 58 min En présence du réalisateur Pierre Bergounioux, écrivain, est aussi un sculpteur qui trouve son inspiration en récupérant dans les casses des épaves du monde industriel et agricole. Henry Colomer a choisi d'explorer avec lui la veine métallique qui affleure dans son œuvre. Dans le fracas d'étincelles de son atelier ou le silence de son bureau, la magie des signes ressuscite ce que la mort a emporté. "L'air, la lumière ne sont pas, comme on croit, inhabités, vides mais, parfois, par endroits, vibrants, chargés de présences éminentes." Jeudi 12 décembre. 20h30 et 22h (selon affluence) au Trussac Café L'ARDOISE de Stéphane Bonnefoi. 2011. France. 49 min En présence du réalisateur L'Ardoise, dans le Gard, village ouvrier où Stéphane Bonnefoi a passé les onze premières années de son enfance. Un village dortoir, devenu fantomatique depuis la fermeture en juin 2004 de son usine- mère, coincée entre le Rhône et la voie ferrée : Rhône-Aciers. Le père et le grand-père du réalisateur y ont ici fait l'essentiel de leur carrière. Une carrière ouvrière, mais aussi politique et syndicale, ajoutant à l'atmosphère dense de cette enclave industrielle une dimension de lutte mais aussi de menace ; une gravité qui n'échappa pas à l'enfant que fut le réalisateur.
Mardi 5 novembre. 20h30 au Foyer des Jeunes Travailleurs PASCALINE ET KLARA de Céline Dréan. 2012. France. 52 min En présence de la réalisatrice Pascaline et Klara ont 22 ans et sont amies. Étudiantes depuis 5 ans à l'université de cinéma de Rennes, elles viennent de milieux populaires et doivent travailler pour financer la voie qu'elles ont choisie. Elles sont à l'âge où l'on quitte réellement la cellule familiale pour choisir seule la route à prendre. Entre leurs petits boulots, le militantisme, le mémoire à écrire, les copains et la famille, elles se construisent en se cognant au monde qui les entoure. Sur fond de campagne présidentielle, Pascaline et Klara cherchent leur avenir. Dimanche 10 novembre. 15h au Domaine de Kerguéhennec - Bignan UN ARCHITECTE DANS LE PAYSAGE de Carlos Lopez. 2009. Suisse. 60 min Entre paysage et art contemporain, le travail de l'architecte genevois Georges Descombes reste assez secret. Très estimé dans les milieux du paysage, notamment aux États Unis et aux Pays-Bas, il demeure pourtant à l'écart de la scène actuelle de l'architecture. Le film part à la découverte de réalisations de Georges Descombes en Suisse et en Europe, en compagnie de l'architecte lui-même, ou à la rencontre de quelques uns de ses compagnons de route, notamment l'architecte néerlandais Herman Hertzberger et le paysagiste français Michel Corajoud.. Mardi 12 novembre. 20h30 au Théâtre Municipal de Pontivy Mercredi 13 novembre. 20h30 au Gorvello Café YEMA NE VIENDRA PAS de Agnès Petit. 2009. France. 52 min En présence de la réalisatrice Cest l'histoire d'une famille nombreuse de La Madeleine à Evreux, issue de limmigration. Ces jeunes Français tous adultes aujourd'hui s'appellent Fatiha, Messaouda, Malika, Rachid, Nadir, Hakim, Nahima, Karima et Medhi et... ils ont tous réussi. Cela raconte à la fois une stratégie familiale pour sen sortir et la difficulté rencontrée pour y parvenir. Yéma, leur mère a réussi aussi. Elle est fière deux, mais elle ne partage pas ce qu'est leur vie aujourd'hui. Les enfants ont de plus en plus de mal à respecter les rites d'une communauté à laquelle ils n'appartiennent pas vraiment. Yéma est restée, elle, très ancrée dans sa culture kabyle et musulmane. Yéma est arrivée en France avec ses deux aînées en 1971 pour venir s'installer à Evreux, à La Madeleine, et n'en a plus bougé. Au départ, cet ancrage dans le quartier, Yéma ne l'a pas choisi. Aujourd'hui cest là qu'elle a ses amis et sa communauté. Yema et ses enfants racontent une histoire d'intégration sur plusieurs générations, à travers la diversité de leurs regards. La réalisatrice Agnès Petit souhaite faire un portrait de cette famille, dans ce quartier secoué par les émeutes de novembre 2005, de mêler leurs vies quotidiennes, "républicaines" et culturelles à quelques souvenirs d'ailleurs et quelques espoirs de possible. Mardi 26 novembre. 20h30 au Studio, compagnie Catherine Diverrès - Séné JOURS ETRANGES de Julien Oberlander. 2012. France. 57 min En présence du réalisateur De septembre 2011 à mars 2012 onze jeunes danseurs amateurs, accompagnés de deux danseuses professionnelles, ont participé à la recréation de la pièce Jours étranges du chorégraphe Dominique Bagouet. Les thèmes de la pièce, comme la recherche d'identité et le rapport à l'autre, sont autant d'enjeux pour ces adultes en devenir. Au fil des répétitions, rythmées par le mythique album Strange Days du groupe The Doors, les adolescents se confrontent au corps de l'autre. Il suscite tantôt émoi, timidité, désir... À travers les quêtes amoureuses, propres à l'adolescence et objet de la pièce de Dominique Bagouet, ce documentaire fait le récit de jeunes qui font naître collectivement une oeuvre par l'affirmation de ce quils sont.
Décembre
Novembre