Pour une expérience de navigation complète, veuillez activer JavaScript dans votre navigateur.
Les artisans filmeurs associés contact@artisansfilmeurs.fr 18 place Fareham // 56000 VANNES Tel : 02 97 01 36 11
AF_LOGO_NB.jpg
AccueilL'associationL'équipeNos actionsNous rejoindreNos partenairesProgrammationProgrammation 2016Programmation mars 2016Programmation avril/ mai 2016Programmation septembre/ octobre 2016Programmation novembre/décembre 2016Programmation 2015Programmation février/avrilProgrammation mai/juinProgrammation septembre/octobreProgrammation novembre/décembreProgrammation 2014Programmation février/avrilProgrammation mai/juinProgrammation sept/octobreProgrammation novembre/décembreProgrammation 2013Programmation 2012Programmation 2011Vue[s] d'ensemble[s]Rencontres architecturalesProgrammation en détailAvec Vues (festival cinéma et architecture)PrésentationProgrammation JeudiProgrammation VendrediProgrammation SamediProgrammation DimancheContacts/infosAteliersWebdocumentairesFilms d'atelierLiensContact
AF_LOGO_NB.jpg
Mardi 28 février. 20h30 à la maison de quartier de Kercado HUIS CLOS POUR UN QUARTIER De Serge Steyer. 2007. 52 min. En présence du réalisateur. Un quartier dune petite ville doit être urbanisé et la municipalité souhaite proposer une opération innovante pour en finir avec "la banlieue pavillonnaire". Autour de la table, des élus volontaires, de jeunes urbanistes prêts à bousculer les mentalités et les modes de faire, des promoteurs peu enclins à changer leurs habitudes et un architecte au service du client. En simmisçant durant plusieurs mois dans les tractations entre lélus, promoteurs et urbanistes, "Huis clos pour un quartier" saisit sur le vif la dérive des ambitions politiques et fait émerger une réflexion sur lurbanisme et la démocratie locale. Au final, que reste-il du joli rêve... ?
Février
Février à Mai 2012
Mercredi 21 et jeudi 22 mars. 20h30 à l'amphithéâtre de l'ENSIBS, Campus de Tohannic LA GUERRE D'ALGERIE De Yves Courrière. 2011. 160 min. Le film sera projeté en deux épisodes d'environ 1h20. Depuis les premières attaques de novembre 1954 à l'indépendance de l'Algérie en 1962, ce film raconte et décrypte le conflit algérien dans la plus stricte vérité historique. Les auteurs se sont attachés à comprendre les différentes parties de ce conflit : insurgés, pieds-noirs, militaires de carrière et appelés du contingent, harkis et populations civiles. Avec des témoignages et des archives issues des deux camps, ce film permet d'effacer les passions pour laisser place à l'Histoire.
Mardi 10 avril. 20h30 à l'éloge de la lenteur L'ENFER VERT DES BRETONS De Mathurin Peschet. 2012. 52 min. En présence du réalisateur. Depuis plus de trente ans, chaque été, les algues vertes reviennent envahir de nombreuses plages bretonnes. Les programmes anti-pollution se succèdent sans jamais réussir à endiguer leur prolifération. Le phénomène sest même aggravé ces dernières années avec la mort danimaux intoxiqués par des algues en décomposition. Lagriculture et les élevages intensifs sont souvent désignés comme responsables de ces marées vertes... Mais est-ce si simple ? Un trentenaire breton décide de mener lenquête et tente de remonter jusquaux sources de cette pollution. Jeudi 12 avril. 20h30 à la salle des Alizés DETROIT VILLE SAUVAGE De Florent Tillon. 2010. 80 min. En présence du réalisateur. L'industrie automobile a créé Détroit, jadis la ville la plus industrialisée des Etats-Unis. Puis, la désertion de cette même industrie fit retourner la ville à son premier état de nature : en de vastes prairies traversées par des faucons, des coyotes et autres animaux de forêt, transformant ainsi le paysage urbain en décor de film de série B. Mais la chose la plus étonnante n'est pas seulement que des gens vivent encore dans ces décombres, mais que des jeunes américains viennent d'autres horizons pour sinstaller à Détroit, au beau milieu des ruines et des terres en friches... Quels sont leurs projets ? Quels sont leurs rêves ? Sont-ils les nouveaux pionniers d'une Amérique dévastée ? Est-ce que l'Amérique pourrait être "re-découverte"? Jeudi 26 avril. 20h30 à la maison de ventes aux enchères LES AUTHENTIQUES FAUSSES TÊTES DE MODIGLIANI de Giovanni Donfrancesco. 2010. 53 min. En présence de Caroline Leynia, conservatrice et restauratrice en art, et Jack-Philippe Ruellan, commissaire priseur. Un réjouissant hommage à l'art du faux. Ou comment trois étudiants ont berné l'establishment artistique à l'aide d'un bloc de granit et d'une perceuse électrique. Été 1984 à Livourne, ville natale d'Amedeo Modigliani. Sous l'impulsion de Vera Burdé, conservatrice du musée de la ville, la Mairie décide de draguer le canal. Elle espère découvrir des sculptures de Modigliani, qui les y aurait jetées soixante-quinze ans plus tôt, vexé, dit la légende, par les remarques désobligeantes de ses amis. Les pelleteuses sont installées et les Livournais, mi-fascinés, mi-goguenards, observent les ouvriers à l'oeuvre...
Jeudi 10 mai. 20h30 au Trussac café LE DEMENAGEMENT De Catherine Réchard. 2011. 54 min. En présence de la réalisatrice et/ou du producteur. À Rennes, comme dans d'autres villes française,s la maison d'arrêt, construite au début du XXe siècle, déserte le centre ville au profit d'un centre pénitentiaire de 690 places en périphérie. Alors que le déménagement approche, les personnes détenues et les personnels ont une seule et même question : que sera la vie dans cette nouvelle prison ? Dans les deux établissements, le film s'interroge avec les personnages, sur la façon dont l'architecture interfère dans le mode de fonctionnement d'une prison et le lien entre la modernisation des locaux et l'amélioration de la vie en détention. Au-delà de la prison, il questionne le postulat selon lequel, nouveauté et avancée technologique signifient nécessairement, mieux-être et progrès. Dimanche 13 mai. 15h à l'Ecurie - La Grée - 56660 Saint-Jean Brévelay Projection organisée en partenariat avec . PAYSANS DE CITROËN De Hubert Budor. 2001. 52 min. En présence du réalisateur. En 1960, ils avaient 20 ans et pensaient travailler à la ferme familiale. Mais les exploitations agricoles dépassées et exsangues devaient s'agrandir ou disparaître. En septembre 1961, Citroën ouvre sa toute nouvelle usine à Rennes. Le recrutement est exclusivement dirigé vers les campagnes environnantes, riches en main d'oeuvre travailleuse et docile. Ils sont ainsi 12000 jeunes paysans à quitter leur ferme pour aller gagner leur vie dans cette gigantesque usine. Ils se retrouvent alors confrontés à la réalité du monde ouvrier. Parmi eux, Albert Tienot, Henri et Eliane Baril, Alain Boismartel et René Ruelloux, aujourd'hui retraités, témoignent de cette mutation, vécue différement par chacun.
Mars
Avril
Mai
HCPUQ_WEB.pngLGDA-01.pngLAFTDM-08.pngLD01.pngpaysans_de_citroën.jpg
DVS-02.pngEnfer1.png
Jeudi 24 mai. 20h30 à la salle des Alizés IN SITU D'Antoine Viviani. 2011. 90 min. En présence du réalisateur. Saturées d'informations, de pollution visuelle et auditive, les villes n'en abritent pas moins des joyaux de créativité. In situ met en scène des expériences artistiques inédites, monumentales ou au contraire intimistes, participatives ou secrètes, mais toujours surprenantes, interrogeant notre regard sur le quotidien. Tourné dans plusieurs villes d'Europe, In Situ révèle ces oeuvres éphémères, et confronte les visions d'artistes aux réactions des citadins, philosophes, architectes, curieux et surtout, spectateurs. Car avant tout, l'oeuvre existe par celui qui la regarde.
IS04.pnglecurie_web1__1_.jpg